page 1 2 3...

jour 3 : bonndorf - sigmaringen
bienvenue à donaueschingen, source du danube

précédent / suivant

bonndorf - donaueschingen - tuttlingen - sigmaringen / carte du jour

 

Lever du camp à 8h20. Pas mal de brume ce matin, mais l'air est nettement meilleur sur la route que dans la station d'épuration. Enfin du plat, une petite bosse pour prendre une photo sans intérêt, une grosse zone logistique, une RN à couper, et nous voilà Donaeschingen, la source du Danube, 13 degrés, temps gris, il est 10h20 à la terrasse d'un café. Le tour de la ville est rapide, jolies petites maisons entres les canaux, le Danube est assez large et l'œil (la source) est hélas en travaux planqué sous des bâches (c'est pas comme si on avait fait 500 bornes pour le voir !). Retour par un joli parc, nous filons enfin sur le Donauradweg. Beaucoup de détours pour rien ce qui fait crever Val. Tuttlingen à 35 km, café et bretzel en terrasse d'un sinistre centre ville, mais la pluie commence à tomber, alors on s'abrite sous un pont (enfin… sur un pont, il y a un toit en bois). On repart ça mouille bien, alors on sort la cap de pluie. Après une erreur d'aiguillage (on a bravé la barrière de la Deutsch Bahn), on découvre les méandres du Danube et ses gorges, un papy qui parle français (jusqu'à Beuron), un Anglais qui savoure une énorme salade à l'abri d'un panneau, et puis je reconnais le resto en haut des falaises réservé par Jost et Siggi. On est trempé, mais en fin de journée, belle éclaircie, superbe chemin jusqu'à Sigmaringen (20h20), pension Garni de luxe (80 €), où le chauffage à fond dans la sdb fera sécher les affaires (ça fouette). On profite des dernières lueurs pour un tour à pieds, puis supermarché by night, dîner dans la chambre.