page 1 2 3 4 5 6 78 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36

jour 1 : lyon / mulhouse - todtnau
traversée de la forêt noire

précédent / suivant

Lyon - Mulhouse - Müllheim - Schönau im Scharzwald - Todtnau / carte du jour

 

Bron, 5h20. C'est l'heure du départ, de calmer l'excitation du moment et de se lancer... A ce stade, la marche arrière n'est plus permise, quoique très improbable sur un vélo. Les sacoches sont prêtes depuis la veille, il ne reste plus qu'à allumer la frontale et donner les premiers coups de pédales. Les rues sont désertes, noires, détrempées par l'orage de la nuit. L'avantage est que ça va vite, très vite, il n'y a personne, 20 minutes pour aller à la gare de la Part-Dieu, à peine parti et déjà un record du monde ! Sur le quai attend un vélo tout équipé, comme le mien. Le gars part pour Colmar sur le champ de guerre où son grand père est mort. Il projette de partir en Bolivie pendant 4 mois à la fin de l'année et ainsi goûter aux joies de l'itinérance à vélo. Bon voyage, amigo.


Un soldat bien casqué, Place de la Réunion, Mulhouse


Sous les pavés, la plage...

Mulhouse, 9h20. Arrivée à destination sans retard, petit tour dans le centre ville sur les pavés, ça saute dans tous les sens. Les manifs du 1er mai se préparent, les rues sont en effervescence. Après un café dans un drôle de bistrot, je commence mon périple à vélo. Je reconnais les quais du canal Rhin Saône que j'avais pris l'an passé, je me dirigeais alors plein sud en direction de la Suisse pour remonter le Rhin à sa source... Cette année, c'est plein est en direction des montagnes qui se dessinent au loin, la forêt noire. La sortie de Mulhouse est désagréable au possible, une longue ligne droite qui mène directement sur le Rhin que je passe pour changer de pays. L'air allemand est un peu frais. Traversée éclair de Basenheim, puis Mullheim, 13°C, et premier pique-nique de luxe sur un banc public en face d'une caisse d'épargne allemande. Des gitans mendient, on se croit en France. Au menu les restes du frigo de ce matin, jambon cru et fromage. La suite de l'aventure est nettement plus réjouissante : ascension sur une belle route bordée de sapins, assombrie par la grisaille du jour. Puis le graal, le soleil m'éblouit à quelques kilomètres du col de Waldpark Kreuzweg, le chemin de croix qui porte bien son nom. La récompense est immédiate avec une petite pause au soleil à 1079 m. Grosse descente sur Böllen, puis 4 km de montée pour passer un col, et enfin descente sur Wembach et Schonau, pause sur un banc.


Au dessus des nuages, le soleil... Col de Kreuzweg


Lolo dans un Biergarten... les bonnes habitudes reviennent vite !!!

Agréable montée sur un chemin en lisière de forêt et passage devant une cascade. Vu le temps, je dors en pension à Todtnau. C'était ça ou sous un kiosque dans le centre. Le temps menace, visite de la chambre, simple et propre, douche et WC sur le pallier. J'exerce mon allemand, pas si mal, je mets des nouveaux mots à chaque phrase. Bière en terrasse et dîner dans la chambre d'hôtel sous la bénédiction de Jésus, j'ai une énorme croix suspendue au dessus de la tête. Finalement, bien content d'avoir passé la nuit sous un toit, l'orage a été bref mais intense.

 

Suite du voyage / jour 2 : todtnau - bonndorf im schwarzwald

 

page mulhouse - todtnau todtnau - bonndorf bonndorf - sigmaringen sigmaringen - ulm

cartes cartes de l'itinéraire

page 1 2 3 4